« le petit communard » n° 3 : « On vaut mieux que ça ! »

Édito du numéro 3 du « petit communard »

le petit communard n° 3

« La France va mieux. Pas mieux que l’année dernière mais mieux que l’année prochaine ! » Coluche

Pas de répit, l’actualité sociale est toujours aussi riche…enfin riche, en recul social c’est certain ! Voilà l’tableau !

Une loi travail nous est pondue. Chouette c’est la gauche au pouvoir, ça devrait être pas mal ! Travail, gauche, c’est toute une histoire au 20e siècle non ?

Rien de tout ça. A l’instar des lois des gouvernements précédents, on cherche à nous vendre un recul pour un progrès. Souvenez-vous de la dernière réforme des retraites, on vit plus longtemps bla bla bla (d’ailleurs, entre temps, l’espérance de vie a reculé mais dans l’autre sens).

Bref, pour mémoire, on nous avait vendu ce projet avec, dans la balance comme compensation, un « compte pénibilité ». Qu’en est-il de ce dernier ? Que dalle ! De compte, il n’existe que sur le papier, les seuils sont tellement élevés qu’ils ne permettront à quasiment personne d’en bénéficier, sauf exception de partir plus tôt. D’ailleurs, chez nous à la ville et à la Métropole, une étude a été faite et personne ne pourra en bénéficier.

Pourquoi vous dire cela ? On aimerait tout simplement nous faire croire que, grâce aux grands talents de négociateur de Mister Berger (CFDT) VRP officiel du gouvernement dit la « voix de son maitre », qu’un recul viendrait cacher un progrès, à savoir la sécurisation du parcours professionnel, en gros une belle usine à gaz. Si on se réfère à ce qui a pu être fait précédemment, non, la vraie sécurité commence par un vrai boulot et un vrai salaire digne de ce nom. Quitte à peser dans la balance, commençons par corriger les inégalités. Par exemple, juste une, que les 3 jours de carence en cas d’arrêt de travail soient supprimés dans le privé comme dans le public. Ça ce serait un vrai progrès !

Mais il est vrai que nous sommes, nous, de ceux qui sur réagissent, ouais c’est vrai dans ce monde de panama papers, de luxleaks swissleaks et que sais-je encore. Ce monde si endetté, mais au fait à qui doit-on cette dette ? Plutôt nous, habitants de cette terre à qui devrions-nous ces milliards de dettes ? Pluton, Mars ou Saturne ? Non, cette dette culpabilise tous les peuples et oblige, comme en Grèce, tous les gouvernements à appliquer des mesures d’austérité comme cette loi travail et d’autres à venir ou déjà passées. On essayera de nous vendre, mais voyez ! Avec la droite, ce sera pire…

Nous, à Sud, on ne mange pas de ce pain-là. Que ce soit la droite ou la gauche, que ce soit le premier tour ou le deuxième tour, toujours, toujours nos revendications ! Car de toute manière, à coup de 49.3 dans les dents ou de référendum sur la constitution, souvenez-vous en encore, où le non l’avait emporté ! Qu’ont- ils fait de ce non ? Ce sont pourtant les mêmes qui nous parlent de démocratie et qui ne la respectent pas !

Alors oui, nous subissons des reculs mais, comme disait Victor Serge, nous aussi nous disons « de défaites en défaites jusqu’à la victoire finale » dans un monde où nos vies vaudront plus que leurs profits ! En attendant, l’avenir appartient à ceux qui luttent !

Annonces

  • PNG

  • PNG

  • GIF