suite à la grève du 21 juin, le CDAS de Maurepas poursuit son mouvement

tract

21 juin : grève et interpellation du Président du Conseil général.

Au lendemain du 21 juin, maintien du mouvement avec des actions :

  • dans les conditions actuelles, le secrétariat et les travailleurs sociaux de l’ASE ne pouvant plus assurer l’ensemble des tâches : arrêt de la frappe de courriers et de rapports de situation ;
  • au-delà du quota établi par le référentiel (28 mesures), renvoi à l’Agence départementale et au Pôle égalité des chances de toute nouvelle situation et absence de référencement d’un travailleur social du CDAS de Maurepas ;
  • suspension de la participation aux ateliers en cours  : recherche-action "alternatives au placement", monoparentalité...
A travers ces actions, SUD souhaite l’ouverture d’une réflexion de la collectivité :
  • sur la pertinence d’une politique de gestion à « effectifs constants » liée à des missions obligatoires du Conseil général dont la charge augmente.
  • sur le recours au renfort sur des postes où une création est justifiée.
  • pour la prise en compte de toutes les tâches effectuées et l’amélioration des conditions d’exercice des travailleurs sociaux et du responsable enfance-famille, en passant par la reconnaissance de l’étendue des fonctions des secrétaires et du psychologue.
  • sur la mise en oeuvre rapide dune offre d’accueil étendue et adaptée pour les enfants confiés à l’ASE.
  • sur les conséquences de la pression du travail (surcharge, urgence permanente, etc.) sur la santé et les troubles somatiques et psychologiques éprouvés par les agents du CDAS.

Début juillet, face à la mobilisation, des renforts pour 6 mois ont été obtenus (1 travailleur social ASE et 1 secrétaire). Certains modes d’action ont été levés, pour autant l’équipe reste vigilante :
pour le reste...? et pour demain...?

Dès la rentrée :
A partir de l’action portée par SUD, les collègues de Maurepas lancent une réflexion sur les conditions de travail pour pouvoir agir en travail social et en prévention. Ils souhaitent l’élargir à tous les CDAS en associant les autres partenaires et organisations syndicales. Pour ce faire, SUD propose une réunion

mardi 25 septembre de10h à12h

Auditorium des Archives Départementales (Rennes-Beauregard)

La participation aux heures d’information syndicale est un droit, que vous soyez titulaire ou contractuel, syndiqué ou non. Celles-ci se déroulent sur le temps de travail,à raison d’une heure par mois, cumulables sur 3 mois. Le temps de trajet entre votre lieu de travail et celui de la réunion s’y ajoute.