LPCG n° 216 - Cherchons l’erreur !

éditorial du n° 216

LPCG n° 216

Lors des élections départementales de juin, une nouvelle majorité a été mise en place avec, pour la première fois, l’entrée d’élu·es écologistes. Lors de la séance du 1er juillet, Jean-Luc Chenut a été réélu président du Département. Le 22 juillet, SUD a pris l’initiative de lui demander une rencontre, non pas pour faire connaissance – nous nous fréquentons depuis quelques années maintenant – mais pour évoquer les dossiers laissés en suspens depuis près d’un an du fait des élections. Un rendez-vous nous a été proposé le 6 septembre en compagnie de Stéphane Lenfant, encore vice-président en charge du personnel à ce moment-là.

Nous avons tout d’abord pu rappeler que nous ne rencontrions pas un élu politique mais bien notre employeur. Puis, nous avons exposé notre vision de la situation des services du Département, du manque de moyens humains, des alertes que nous avons
lancées et des recours juridiques que nous avons faits. Sans surprise, le Président n’a pas accepté le terme d’« austérité », rappelant le budget investi dans l’aide sociale pendant son mandat… Le DGS a alors précisé qu’augmenter les moyens humains
n’était pas forcément la bonne solution, qu’il fallait aussi questionner l’organisation du travail. Les collègues dont les heures sont régulièrement écrêtées apprécieront…

Au chapitre des bonnes nouvelles – il y en a ! – le président nous a rappelé l’engagement d’une enveloppe de renfort humain d’1 million d’euros pour le secteur social – c’est donc qu’il y en a besoin ! Il nous a informés de la création de 3 ou 4 CDAS, dont 2 sur la couronne rennaise. Nos alertes sur la charge de travail dans ce secteur étaient donc justifiées…

Et puis, en raison de la crise sanitaire, le budget de fonctionnement n’est temporairement plus bloqué par le fameux taux de 1,2% : c’est le moment d’investir en personnel !

Avant de se quitter, le président nous a dit sa volonté de repartir sur de nouvelles bases de discussion. Nous lui avons répondu que nous avions, nous aussi, l’impression que le dialogue social avait été compliqué en fin de mandat. Nous attendons donc du nouvel exécutif que les échanges soient plus constructifs. Suite aux annonces qui ont suivies la dernière session départementale, SUD espère que les changements de casting sont terminés et que Laurence Roux, nouvelle vice-présidente en
charge du personnel, sera à l’écoute des syndicats.

Annonces

  • PNG

  • PNG

  • GIF