19 mai 2015 : les salariés du secteur social, médico-social et sanitaire interpellent les pouvoirs publics

communiqué de presse SUD-FO-CGT 35

Bouleversés par l’assassinat le 19 mars dernier de Jacques, éducateur à
Nantes, les travailleurs sociaux du secteur public et associatif habilité se sont mobilisés à l’appel de l’intersyndicale SUD-FO-CGT le 19 mai 2015 pour lui rendre hommage et alerter les pouvoirs publics et financeurs sur les conditions de travail difficiles des métiers du social.

Ce drame, qui a suscité une grande émotion, met en évidence la dégradation des conditions d’exercice du travail social dans tous les secteurs (médico-social, social, et sanitaire).

Les travailleurs sociaux, tout métier confondu (de l’agent d’accueil aux éducateurs, AS et assistantes familiales) sont en effet de plus en plus exposés à la violence, aux agressions physiques et verbales, assistant avec impuissance et parfois solitude les personnes dans des situations dramatiques de rupture, de détresse et de misère, faute de moyens suffisants pour les accompagner.

Depuis des années, les professionnels témoignent du délitement de la société et subissent malgré tout les restrictions de budgets et de personnels engendrant une charge de travail de plus en plus forte, une tension et un épuisement professionnel profond tant liés à la population fragilisée qu’au management par la rentabilité.

Rassemblés devant le Conseil Départemental de Rennes, 120 salariés du secteur social, médico-social et sanitaire étaient présents pour interpeller les pouvoirs publics (Départements, Etat, Justice, Psychiatrie) sur leurs responsabilités dans ce désengagement et sur les conséquences de leurs politiques de restrictions budgétaires sur l’évolution de la société.

Nous revendiquons tous avec détermination des moyens humains et financiers pour les institutions publiques et privées afin de mener à bien les missions confiées de protection, d’aide et d’assistance et dans des conditions de travail soutenables.

mercredi 20 mai 2015

Annonces