souffrance au travail : la journée du 17 juin 2010 a été un succès !

La journée de formation de Sud Départementaux 35 « Risques psycho sociaux, souffrez qu’on en parle » du 17 juin 2010 a été un succès :

- par le nombre des participants, 150, ce malgré certaines pression exercées par l’administration départementale, la plus symbolique étant le refus illégal de formation opposé à deux agents du service social ...du personnel ;

- par la représentation (très majoritairement
féminine ) des différents services dont une délégation d’assistantes familiales et celle de collègues de petites communes ;

- par la qualité de l’intervention du docteur Marescaux, médecin régional du travail et des débats avec les participants.

Pour Sud Départementaux, cette formation, peu prisée par l’élue chargée du personnel, est la première étape d’un processus qui doit nous permettre :

- de sortir la souffrance au travail du non-dit voire du déni. Cela passe par la prise en compte explicite des risques psychosociaux dans les risques professionnels et leur traitement dans le cadre du Comité Hygiène et Sécurité ;

- de lancer un diagnostic des phénomène de
souffrance au travail dans la collectivité
départementale ;

- d’élaborer un plan de prévention de ces risques par
unité de travail ;

- d’effectuer un suivi et une évaluation de mesures
décidées.

Sud Départementaux 35 met au débat l’idée d’un « Observatoire de la souffrance au travail » chargé de ces trois missions, en insistant sur l’urgence à réaliser un diagnostic par un organisme extérieur dont le cahier des charges doit être discuté en lien avec les représentants des personnels.

La journée s’est conclue par un appel à la mobilisation le 24 juin :
- à 9h devant l’Hôtel du Département pour l’ensemble de personnels, dont ceux des CDAS actuellement en grève, tous concernés par la dégradation des conditions de travail au CG35 ;
- puis participation à la manifestation prévue à 11h place de la gare à Rennes pour le retrait de la contre-réforme des retraites.