« le petit communard » n° 4 : « C’est chaud ! »

Édito du numéro 4 du « petit communard »

le Petit Communard n° 4

La fin de l’été, marquée par de grosses chaleurs, anticipe-t-elle déjà la température de la rentrée sociale ? Faut dire qu’elle est montée jusqu’à 49.3 avant les vacances !

Un début de vacances marqué aussi par le sceau de lâches attentats.

Cette rentrée nous offre comme spectacle le début de la course à la présidentielle avec son lot d’annonces : retraite à 64 ans, semaine à 37 heures, austérité en veux-tu en voilà avec, en tête, Juppé et Sarkozy, les revenants ou « The walking dead » saison 8 version « les républicains ».

Sarko et Juppé : plus de 65 millions de Français et on n’a pas trouvé mieux pour nous représenter ! C’est à désespérer !

De l’autre côté, jugez par vous-même : Hollande, Montebourg, Hamon et consorts. Tous issus de la même équipe !

N’en disons pas plus sinon on accusera les syndicats de faire de la politique !!!

Bon, pour le reste, le fameux RIFSEEP va enfin nous montrer son vrai visage… Le calendrier des réunions est fixé. Pour rappel, ce truc aux initiales improbables modifiera totalement l’architecture de notre régime indemnitaire !

Évidemment, cela sera aussi l’occasion pour notre employeur de le revaloriser à sa juste valeur en prenant exemple, au hasard, sur le Conseil départemental…

Bon, compte tenu du montant de l’enveloppe restante du pacte social (350 000 euros), faut pas s’attendre à Byzance….

Ou alors sera-t-il l’occasion d’introduire cette fameuse part variable censée récompenser les bons élèves sur le dos des autres ? A priori, ce ne serait pas le cas mais restons vigilants tout de même !

Nous pensons que, comme diraient certains experts du CAC 40, « des marges de manœuvres existent ». On ne demande pas à notre employeur d’ouvrir les vannes mais juste de lâcher du lest...

Soyez sympas avec vos personnels qui, comme l’Oréal, le valent bien !

En conclusion de cet édito, nous continuons notre développement. Cela nous encourage à poursuivre dans ce sens.

Merci à vous car cela nous permet de faire ce genre de parution, qui plait ou qui ne plait pas, mais en tout cas suscite le débat et la réflexion. C’est l’objectif visé et qui sera dorénavant complété par une version électronique mensuelle.

Longue vie au Petit Communard, qu’il soit papier ou électronique !

Annonces