Rennes - déclaration préalable au CHSCT du 29 mars 2019

déclaration

Bonjour,

C’est avec une certaine émotion que nous ouvrons cette séance !

Après le gel du poste d’infirmière, nous apprenons la démission du médecin responsable du Service Santé au Travail après 20 ans de bons et loyaux services.
Nous avons connu les visites médicales systématiques, où après un interrogatoire minuté par l’infirmière qui n’était là que pour cela, nous étions transférés dans des cabines de déshabillage où nous poireautions en slip pendant au mieux 15mm au pire ¾ d’heure. Cela était subit pour beaucoup comme une corvée, voir une humiliation.

Le docteur D’AGUANNO est arrivé avec à cœur son rôle de médecin du TRAVAIL, avec une envie de découvrir les services, les postes, les missions, puis de s’investir dans un rôle de prévention. Pour certains c’était la révolution ! Mais que vient-elle faire dans notre service ?

Pourquoi parle-t-elle aux agents ? Pourquoi fait-elle des tests auditifs ?

Et oui il fut un temps où la prévention n’existait pas, où le fait de porter des gants était gage de fainéantise, ou le fait de demander le lavage de vêtements souillés par des produits chimiques ou des déchets étaient une révolution. Elle a montré qu’elle et son équipe étaient là pas contre mais pour nous tous quelles que soient nos missions, nos grades.

Notre Service Santé au Travail s’est investi sur les troubles musculo squelettiques , les risques psychosociaux, les EPI, les expositions diverses , les addictions , le matériel , les postes de travail , l’accueil des agents agressés par les usagers, les burn-out , le suivi des agents médicalisés mais aussi pour les petits bobos d’urgence la coupure , les poussières dans l’œil , l’ongle qui a été coincé et qu’il faut soulager en le perçant etc…..

En deux mots parmi les M A U X : le soutien et le conseil !

Merci ! Merci ! Pour tout cela !! À vous et à votre équipe !!

Mais quel gâchis !!! Nous ne comprenons pas !!!

Ce service est aussi un soutien vers la reconversion. Nous pouvons déplorer une seule psychologue pour l’ergothérapie des postes de travail et le soutien psychologique des agents .On nous prône de grandes théories managériales qui ne seraient pas appliquées pour ce service. Sud ne peut se contenter de la réponse faite en CT sur cette démission, ce n’est pas un choix c’est une mesure individuelle de protection !!

C’est grave !!!

Lors d’une réunion on nous parle de revoir la reconversion pour raison de santé. Est-ce le début de l’agent cassé jetable ou jeté ?? Est-ce qu’une application informatique peut remplacer un accueil humain ????

Aurions-nous à la tête de la RH des agents missionnés dans ce sens ???

Serait-ce la politique prévue par nos Elu-es ?????

Annonces

  • PNG

  • PNG

  • GIF