Sud-AssFam-Infos numéro 26

éditorial du n° 26

SAFI n° 26

Depuis 2012, le Département lance régulièrement des campagnes de recrutement « et si vous deveniez Assistante Familiale » : un vrai métier, des missions importantes dans le cadre de la Protection de l’Enfance, soutenue par une équipe pluridisciplinaire, l’assfam sera associée pour toute décision sur la prise en charge de l’enfant, intégrée dans les équipes éducatives. Mais quid de la réalité ? Les équipes de l’ASE sont en grande souffrance, subissent des conditions de travail déroutantes avec des manques de moyens, de l’épuisement professionnel. Tout cela n’est pas sans impacts sur les professionnelles assfam qui se voient devoir accueillir des enfants sans préparation, sans concertation, plus de commissions d’accueil..., des collègues difficiles à joindre parce que débordés-es.

Un accueil mal préparé, un enfant qui n’aurait pas sa place en famille d’accueil, des profils d’enfants peu compatibles, ces situations mettent à mal les assfam et les collègues deviennent vite de mauvaises professionnelles même après 20, 15 ou 10 ans d’expérience. Tout est remis en question, de là découle la période de suspension et ensuite la proposition de retrait d’agrément.

SUD, depuis de nombreuses années, alerte les élus·es et l’administration sur ces problématiques en Comité Technique, en Comité d’Hygiène et de sécurité, par le biais d’actions : alerte CHSCT, demandes d’enquête, courriers, grèves... Que faut-il pour qu’enfin ces situations soient résolues ?

Annonces

  • élections professionnelles 2018