Jaurès, reviens ! Ils sont devenus fous !!!

tract

Cher Hubert ! Permets moi cette diatribe, en effet toi tu t’es pas gêné (cf. pravda du 13/06/15).

Pour cette échange entre toi et moi, le moi étant nous c’est à dire SUD, j’utiliserai le tutoiement. En effet, on se voit tellement souvent ces derniers temps ! Et même par médias interposés le Mensuel, Ouest France, TV rennes etc... Excuse-moi par avance de te donner tant de travail.

Revenons à nos moutons samedi dernier tu déclares que Moi (SUD donc) dans la pravda locale, ce sont tes mots « SUD veut se faire mousser ». Par mousser, que veux-tu dire ?? Qu’un syndicat qui fait du syndicalisme, c’est se faire mousser ?? Alors oui, va pour la mousse !! il est vrai qu’à la ville de Rennes depuis quelques années le syndicalisme était pour le moins silencieux...ou, en tous cas, bien en deçà de ce qu’il a été et devrait être, un outil au service des agents ni plus ni moins et c’est peut-être le plus qui te dérange mais ça, ça se comprend : les Syndicats, obsolètes pour les uns, archaïques pour d’autres, mais pas pour moi ! Alors je m’en sers, d’ailleurs toi tu utilises les bonnes vieilles méthodes du patronat d’antan face au conflit des balayeurs (tu sais ces nantis qui ne se battent pour 7 postes qu’ils refusent de voir partir !) en faisant appel aux « briseurs de grève ! » et sans oublier la réquisition. Là, je m’incline ! Grâce à ça tout le monde peut se rendre compte que quand on veut on peut !

Les balayeurs savent que leur combat est juste, pour la défense d’un service public de qualité et à travers eux c’est tout le service public 2020 que nous remettons en cause ! Oui, tu t’étonnes que je me batte pour l’emploi quand tu m’annonces 170 postes supprimés ! Et je devrais me taire ? Ne compte pas sur moi, tu me rabâches à longueur de temps « effectif constant, contexte restreint, austérité par ci, austérité par-là ! » A force je vais finir par croire que nous sommes en Grèce !! Mais les collègues ne sont pas aveugles au point de ne pas voir toutes les constructions d’immeubles ici ou là qui augmenteront de fait l’assiette fiscale mais aussi les besoins en service public. Alors, un peu de courage ! Investissez dans l’humain et pas que dans le foncier !

Ah, encore deux choses : pour les crèches, il est écrit que nous prenons en otage les familles, en otage.....s’il te plait pas d’excès de langage, otage est un mot qui doit être utilisé avec parcimonie. Primo les crèches sont ouvertes partiellement dans leur immense majorité et, secundo, c’est de ton obstination dont nous sommes captifs et qui fait que nous en sommes là ! Après, je peux comprendre ta mauvaise humeur....mais calme toi un mandat c’est long et animé. Enfin pour finir, tu déclares encore « que nous réglons nos comptes avec la Cfdt  ». Bon là, sérieux, tu m’énerves !!

Que les choses soient claires : il n’y aura pas de guerre syndicale à la ville ! Certes, des désaccords existent sur certains dossiers mais, sur le fond, eux et nous, avons les mêmes objectifs concernant le Service Public 2020 et, si leur mode d’action diffère, il n’en demeure pas moins que nous respectons cette organisation et les militants qui l’animent. Cela te surprend ??? Mais saches que, tous les jours, je sers la paluche à des camarades de la Cfdt et d’autres organisations aussi ! Alors, de grâce, ne vois pas de conflit là où il n’y en a pas, point barre !

Alors voilà, je te laisse à tes dossiers, espérant cependant que tu trouveras le temps... juste un petit moment....histoire de te dire tout cela en face et de te rappeler que la ville n’est pas le Bangladesh mais pas Byzance non plus.... Allez soyons fou, j’te paie une galette saucisse, et...... n’oublions pas ! Comme pour le rugby....viril mais correct.... Sur ce !

Veuillez accepter, Monsieur l’Élu au personnel, nos salutations syndicalistes les plus distinguées !

SUD est là ! Et il va falloir s’y faire.....

Annonces