Direction Enfance, Jeunesse, Sport : l’intersyndicale interpelle le Président du Conseil Départemental

lettre de l’intersyndicale CFDT-CGT-FO-SUD, datée du 12 octobre 2015, au Président du Conseil départemental

lettre de l’intersyndicale

Monsieur le Président,

L’intersyndicale CFDT, SUD, CGT et FO souhaite vous restituer l’expression de nombreux agents de la Direction Enfance, Jeunesse, Sport que nous avons rencontrés début octobre 2015.

Ils tiennent à vous faire part de leur STUPÉFACTION quant aux suites données au diagnostic flash de la Direction réalisé par le cabinet Alcanéa, à la demande de la Direction générale.

Ils éprouvent un profond MALAISE quant au management de ce dossier par les décideurs et souhaitent vous manifester leur DÉSACCORD avec les méthodes mises en œuvre.

Après avoir participé activement au diagnostic qu’ils approuvent, ils considèrent aujourd’hui avoir été INSTRUMENTALIÉS pour cautionner des sanctions individuelles prises (ou à venir) avant même que des réponses ne soient proposées pour traiter les enjeux identifiés et les problèmes de fond. Déjà en 2012, après avoir perçu des dysfonctionnements, la Direction générale prenait pour seule décision le départ de la Directrice. En 2015, le scénario se répète.

Au lieu d’être apaisées, les TENSIONS sont aujourd’hui exacerbées et un climat de PEUR est entretenu. L’INSÉCURISATION quotidienne fragilise l’exercice de leurs missions. ÇA SUFFIT ! La responsabilité d’un tel niveau de dysfonctionnement incombe aux seuls décideurs. Les agents ne peuvent pas accepter de partager une responsabilité reposant sur des choix qui ne leur appartiennent pas.

Ils attendent des décisions sur le fond, qui participent de l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail, pas de l’autoritarisme.

Nous demandons à ce que les enseignements du diagnostic soient réellement exploités et approfondis toutes catégories confondues et que les décideurs prennent en considération l’expression des personnels pour des solutions de fond :
- clarifier l’organisation interne de la DEJS,
- définir les missions et modalités de travail à l’échelle de la collectivité, au regard des nouvelles collaborations pôles métiers/territoires,
- simplifier et harmoniser les circuits décisionnels,
- redéfinir le niveau des délégations,
- apaiser les relations de travail par des modes de communication plus directs, plus transparents et plus respectueux des personnes.

Nous demandons une communication claire sur la méthodologie retenue pour mener à bien ce travail, précisant le rôle attendu de chacun. Les agents sont dans l’attente que leurs contributions soient recherchées et étudiées.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.

Annonces